Enregistrer

Enregistrer

 

Au nord, un cimetière monumental jouxte la façade de la collégiale. C’était le lieu de sépulture des chanoines et de la noblesse locale. Orientées est-ouest selon l’usage médiéval, les pierres tombales restèrent en place dans le sol jusqu’à ce que l’abbé Kramer les fit poser le long du mur en 1854 avant le début de la restauration de la collégiale.

 

Parmi ces dalles funéraires armoriées (14 et 16èmes siècles), se trouvent en particulier celles de Albert de Hohenstein (V 1335), et Gisela de Greifenstein (V 1326) épouse d’Anshelm de Hohenstein.

 

Autres curiosités

o un gisant sous enfeu du 14ème siècle. Statue couchée dans une niche terminée par un arceau gothique

o Au mur de l’église un magnifique Mont des Oliviers (bas-relief de 1492) avec des restes de polychromie figurant parmi les plus anciens conservés en Alsace.