Enregistrer

Enregistrer

 

Un joyau gothique, des vitraux exceptionnels

La collégiale saint Florent : Fleuron de l’art gothique qui offre à l’admiration du visiteur des trésors autant au point de vue architectural qu’à celui des verrières et de la sculpture intimement liées. Elle mérite bien que le touriste y fasse une halte.

Une petite cathédrale de l’art gothique des 13ème et 14ème siècles, remarquable à l’extérieur par :

· Sa majestueuse façade,

· Son élégant portail et son magnifique tympan qui illustre la légende de Saint Florent (début du 14ème siècle)

· Ses gargouilles à thème : les maux, pour lesquels on vient prier saint Florent.

Le style élancé à l’intérieur dont la plus grande richesse sont les merveilleuses verrières :

· les vitraux des bas-côtés (14ème siècle) : exceptionnels par leur beauté nous racontent la bible et la vie des saints. Ils forment un des seuls ensembles d’origine encore en place actuellement.

· les vitraux de la nef sont les plus anciens et datent probablement du 13ème siècle.

· la rosace : magnifique rose (14ème siècle) en forme d’hexalobe curviligne de 4 m.

· la chapelle de la Vierge à droite du chœur est la plus intéressante. Elle a été construite en 1344 sous l’épiscopat de Berchtold de Bucheck et dédicacée à l’origine à la Sainte-Croix. A remarquer :

o le monumental saint Sépulcre de la fin du 14ème siècle a gardé son aspect d’origine, complet, bien conservé et sans modification majeure. Il est, avec celui de Haguenau, le seul en Alsace qui soit encore intégralement conservé dans une église.

o la pierre tombale du fils d’Erwin de Steinbach.

· Le chœur avec la statue dorée de saint Florent

Dans une niche

· La châsse en cuivre doré (1716) contenant les reliques de saint Florent ; en dessous la tombe de l’évêque Rachio (gisant du 14ème siècle)

· Chœur des chanoines : avec stalles, lutrin et boiserie superbement ouvragée œuvre de Dominique Stoll de Rosheim (1691)

· Le lustre de Notre Dame des Lumières (1904) Reproduction d’une Vierge du 14ème siècle) « Le Seigneur sera leur lumière éternelle, leur Dieu sera leur beauté »

· Le baptistère octogonal à l’entrée de l’église (13ème siècle)

Elle renferme encore beaucoup d’autres trésors d’art et d’histoire.